Donate Now Mobile Donation Download Form

Les soins de la vue en voie de devenir une priorité nationale au Sri Lanka

Les soins de la vue en voie de devenir une priorité nationale au Sri Lanka

Ces sept dernières années, Optometry Giving Sight a offert une aide financière importante dans le but de rehausser l’accès aux soins de la vue au Sri Lanka. Trois centres de la vue ont vu le jour, et sept Sri-lankais ont reçu un grade ou un diplôme en optométrie.

Cette dernière année, nous avons aussi prêté main-forte au Brien Holden Vision Institute et à l’Université de Colombo au Sri Lanka pour mettre sur pied le tout premier programme universitaire en optométrie du pays. C’est pourquoi au Sri Lanka, le gouvernement reconnaît de plus en plus que les soins de la vue constituent une priorité du secteur des soins de santé du pays, ainsi qu’une profession importante au sein du système de santé du Sri Lanka.

Ce programme d’optométrie suscite beaucoup d’enthousiasme, tant au secteur public que privé. L’inscription de la première cohorte de 20 étudiants est prévue pour le mois de janvier 2015. Au cours des années à venir, entre 40 et 50 étudiants s’inscriront à ce programme afin de répondre aux cibles fixées par le plan national des soins de la vue.

Lorsqu’ils auront reçu leur diplôme, ces étudiants intégreront le marché du travail des soins de la vue. Ils joueront un rôle dans les structures existantes, créeront de nouvelles infrastructures et soutiendront la prestation de services aux quatre coins du pays. Par conséquent, des services complets de soins oculaires seront accessibles aux niveaux primaire, secondaire et tertiaire.

Niroshan, qui a suivi un cours de technicien de la vue d’un an en Inde au LV Prasad Eye Institute en 2008, compte maintenant plus de cinq ans d’expérience de travail au centre de la vue de Warakapola. À ce titre, il a fait subir des examens de la vue à plus de 12 000 patients. Ces trois dernières années, il a également travaillé aux cliniques de la vue du programme National Vision 2020, où il a joué un rôle dans des projets communautaires d’examen de la vue sur une base mensuelle, puis en 2011, il a entrepris un cours menant à un diplôme en optométrie à la Sri Lanka Foundation.

Il est emballé par le lancement du programme universitaire en optométrie au Sri Lanka, car ce dernier viendra renforcer la qualité générale des soins de la vue auxquels les gens pourront avoir accès.

« La plupart des gens de nos régions ne possèdent pas de connaissances en santé oculaire ou en soins de la vue de base. Par conséquent, quand ils entendent parler de notre clinique, ils nous arrivent avec des affections de la vue non traitées depuis très longtemps, y compris des troubles résultant d'erreurs de réfraction », déclare-t-il.

 « Ce n’est pas rare pour les jeunes enfants d’avoir des troubles de la vue qui auraient été évitables s'ils avaient été traités à temps, mais malheureusement, l’absence de traitement font qu’ils ne peuvent pas vraiment s’accomplir du point de vue scolaire. Parfois, ils doivent même abandonner leurs études ou emprunter un cheminement de carrière tout à fait différent. Ce qui est triste, c’est que bien des parents ne savent même pas que leurs enfants souffrent de troubles de la vue. »

Niroshan ajoute qu’à un moment donné, il a traité une jeune fille qui souffrait de fatigue oculaire et de maux de tête à la hauteur du lobe frontal.

« Après l’avoir examinée, je me suis rendu compte qu’elle souffrait de myopie et de kératocône graves, poursuit-il. Je lui ai donc prescrit une paire de lunettes et je l’ai envoyée chez un spécialiste pour qu'il puisse examiner son kératocône. Plusieurs mois plus tard, j’ai su qu’elle avait réussi ses examens, et que l’année suivante, elle avait été acceptée à l’université de son choix. Avant que je l’examine, elle avait abandonné l’idée de faire des études universitaires en raison de ses troubles de la vue et de ses maux de tête. Je ne l’oublierai jamais. C’est pourquoi ce programme est tellement important pour notre pays et pour l’avenir des soins oculaires ici. »

TOP