Donate Now Download Form

Le Cambodge en vue

Le Cambodge en vue

Chhem peut enfin se concentrer sur ses études.

 

Chhem, âgée de 16 ans est l’adolescente typique. Elle est occupée à l’école, aime ses amis et a hâte de passer du temps au Phnom Penh pendant le week-end ou au majestueux fleuve Mékong.

L’année dernière, Chhem a remarqué qu'elle avait du mal à naviguer dans les rues achalandées de sa ville, les motocyclettes passant dangereusement près d’elle.

« J’ai commencé à avoir des problèmes avec mes yeux. J'avais remarqué que je ne pouvais pas bien voir et que j’avais mal aux yeux », dit-elle.

Ses troubles de la vue commençaient à avoir de graves conséquences sur ses études. « J'avais des maux de tête quand j'essayais de regarder quelque chose et de lire, ajoute-t-elle. Ça me rendait même de mauvaise humeur. J’étais devenue paresseuse en tant qu’élève parce que je n’étais pas capable de me concentrer sur mes études. Mes notes n’étaient pas bonnes. »

Heureusement pour Chhem, son école fait partie des dix écoles relevant du programme scolaire de santé oculaire, programme financé par Optometry Giving Sight et mis en œuvre par le Brien Holden Vision Institute. Ce programme de deux ans permet de former les enseignants à faire des examens d’acuité visuelle et de faire des recommandations lorsque des examens de la vue et des lunettes s’avèrent nécessaires. Jusqu’à maintenant, près de 12 000 élèves et enseignants ont été examinés, et 1 400 paires de lunettes ont été distribuées.

« Les lunettes m'aident vraiment à me concentrer sur mes études et à participer à la vie sociale », affirme Chhem après avoir consulté le centre de la vision Phnom Penh. « Avant cela, même quand j’allais au marché, je n’étais pas à l’aise parce que je ne pouvais pas voir. Je suis très contente… Je porte toujours mes nouvelles lunettes, tous les jours. Je suis très heureuse et je me sens bien. Maintenant, je peux faire ce que je veux. Je peux lire autant que je le veux. Je sens que mes yeux sont en santé. »

Un autre résultat du programme, qui se poursuit jusqu’au milieu de 2016, consistera à travailler avec le gouvernement du Cambodge pour élaborer et mettre en œuvre une ligne directrice visant l’adoption d’une politique sur la santé à l’école. Les écoles du pays tout entier pourront en bénéficier.

TOP