Donate Now Mobile Donation Download Form

Confessions d’un enseignant d’optométrie expatrié au Vietnam

Confessions d’un enseignant d’optométrie expatrié au Vietnam

Mon autre vie

Le Dr Bob Molter vit actuellement au Vietnam avec sa femme et enseigne à l’école d’optométrie de la Pham Ngoc Thac University (PNTU) à Hô Chi Minh-Ville dans le cadre d’un programme financé par le Brien Holden Vision Institute, Optométrie porteuse de vision et VOSH International. Il était anciennement professeur adjoint en clinique au Michigan College of Optometry, mais il s’agit de sa première expérience des cours magistraux. L'école d’optométrie à la PNTU a ouvert ses portes en 2014 et compte actuellement 94 étudiants inscrits, qui obtiendront leur diplôme en 2018.

Lorsque j’étais étudiant, j’ai décidé de m’inscrire au programme d’optométrie, car cette profession promettait un bon salaire, mais à l’école, j’ai appris à aimer ce domaine et à voir la profession comme un moyen de servir les autres. Je me réjouis maintenant, à ce stade plus avancé de ma vie, de pouvoir vivre cette réalisation initiale.

Ce que je préfère le plus de l’enseignement est, de loin, les interactions avec mes étudiants dans les cours et les laboratoires. J’essaie de maintenir les étudiants engagés en intégrant des parties interactives dans mes cours et en leur demandant à tour de rôle de répondre à une question ou de décrire un aspect du sujet.

La chanson « Getting to Know You » de la comédie musicale de Rodgers et Hammerstein Le Roi et moi serait une assez bonne approximation de la façon dont je me sens par rapport à cette expérience avec mes étudiants formidables ici. Surtout la phrase « that if you become a teacher, by your students you’ll be taught » ou « si vous devenez un professeur, ce sera vos étudiants qui vous enseigneront ». Être témoin de la progression des étudiants dans le renforcement de leurs compétences et de leur confiance en soi est très satisfaisant pour moi. Je suis très heureux de pouvoir jouer un rôle, aussi modeste soit-il, dans ce processus et cela m’inspire à enseigner dans d’autres facultés émergentes à long terme.

vietnamstudents1

Une partie de cette inspiration est issue de mes interactions avec un étudiant en particulier et son père. Le père est chef du département de soins cornéens à l’hôpital ophtalmologique d’Hô Chi Minh-Ville. Nous avons dîné à de nombreuses occasions avec lui et sa femme, et il a exprimé être persuadé que l’optométrie a une place dans le système de soins de santé ici. Il est si confiant qu’il a inscrit son seul fils dans le programme. Son fils est l’un de nos meilleurs étudiants du groupe de deuxième année et je sais qu’il sera l’un des leaders de l’optométrie au Vietnam dans l’avenir. Ce fut une expérience fantastique et révélatrice de voir la profession ainsi soutenue à la base.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon d’offrir bénévolement vos services dans une école d’optométrie à l’étranger, consultez le site Web de VOSH Corps.

photo2017

M. Tran Hoai Long, chef du sous-département d’optométrie, Dr Nguyen Thanh Hiệp, vice-doyen de la PNTU, Bob, Kim, Mme Ngân Tran - optométriste - professeure adjointe, Mme Yen Phuong - opthalmologiste - corps professoral. 25 février 2017.

 

TOP