Donate Now Mobile Donation Download Form

Affectation du Dr Jerson Desiderio dans le programme VOSH Corps

Affectation du Dr Jerson Desiderio dans le programme VOSH Corps

Changer les soins de la vue en Ouganda

Comme de nombreux pays africains, l’Ouganda connaît une pénurie de professionnels des soins de la vue formés, avec seulement 37 ophtalmologistes, 7 optométristes formés à l’étranger et 207 officiers de santé en ophtalmologie et réfraction (infirmiers) pour répondre aux besoins de 40,3 millions d’Ougandais.

Le lancement d’un programme d’optométrie au College of Health Sciences de la Makerere University en 2014 a la possibilité de changer le paysage des soins de la vue en Ouganda, avec 20 étudiants actuellement inscrits aux première et deuxième années du programme de 4 ans.

Le Dr Jerson Desiderio (au centre dans la photo), diplômé du Pennsylvania College of Optometry à la Salus University, a été nommé chargé de cours en janvier, dans le cadre du programme d’enseignement bénévole VOSH Corps.

« Mes échanges avec les étudiants ont été très positifs », a­-t-­il affirmé. « Les étudiants ont envie d’apprendre et ont très bien relevé tous les défis que je leur ai lancés. Qu’il s’agisse d’un exercice pratique de 35 minutes, d’un jeu-questionnaire ou d'un préceptorat dans le cadre d'un dépistage, ils se sont montrés bien préparés et motivés. Ils prennent leurs études au sérieux, mais ils ont également le sens de l’humour et savent s’amuser en apprenant. » 

Dr. Desiderio

Le Dr Desiderio croît que l’optométrie se développe rapidement en Ouganda. Il y a déjà une association nationale et une association d'étudiants en optométrie en place, qui ont toutes deux des membres actifs. Des discussions ont eu lieu avec divers ministères du gouvernement afin de veiller à ce que l’optométrie soit une profession bien réglementée qui garantisse du travail dans le secteur public aux premiers diplômés.

L’arrivée d'un nouvel établissement d’enseignement et d'un centre de la vue universitaire signifie que le nombre d’étudiants pouvant être formés continuera de croître. Des discussions ont également été entamées avec quelques étudiants pionniers pour qu'ils reviennent à titre de chargés de cours dans quelques années.

Il a été très motivant pour le Dr Desiderio de voir ses étudiants progresser pour devenir de futurs praticiens.

« Voir les sourires sur leurs visages, leur esprit s’allumer et la vocalisation de leur succès après avoir réussi une réfraction au moyen d'une monture d’essai sur un patient au cours d’un dépistage, trouvé le nerf optique pour la première fois au moment d’une ophtalmoscopie directe ou correctement diagnostiqué un problème oculaire a été des plus inspirants », a-t-il affirmé.

« Leur enthousiasme et leur travail assidu m'ont rappelé l’optimisme que je ressentais lorsque j’étais étudiant. Avoir la possibilité de les encadrer dans le cadre d’activités qui rassemblaient les collectivités dans lesquelles ils ont grandi et de les voir prendre conscience de l’impact qu’ils peuvent avoir dans ces collectivités fut une expérience très touchante. » 

Ce programme d’optométrie offert à la Makerere University est le fruit d’une collaboration entre le Brien Holden Vision Institute, le Commissaire des services cliniques du ministère de la Santé, le département d’ophtalmologie de la Makerere University, Light for the World et l’Association des optométristes de l'Ouganda, avec le soutien financier d’Optométrie porteuse de vision.

Photo offerte gracieusement par Collective Clarity

TOP