Donate Now Mobile Donation Download Form

L’avenir s’annonce prometteur pour les gens d’Oecusse, au Timor oriental

L’avenir s’annonce prometteur pour les gens d’Oecusse, au Timor oriental

L’optométriste Colin McKenzie de ProVision donne un compte rendu optimiste de sa récente visite

Colin McKenzie, un optométriste de Total Eyecare à Hobart, est récemment revenu de sa 4e visite à Oecusse, une exclave côtière de la partie occidentale de l'île de Timor. Il s’y est rendu pour représenter les équipes optométriques de ProVision dans le cadre du programme de soins de la vue pour le Timor oriental (East Timor Eye Program), qui est coordonné le Royal Australasian College of Surgeons (RACS) et qui reçoit un financement d’Optométrie porteuse de vision.

« Je suis convaincu que la clinique ophtalmologique de l’hôpital d’Oecusse peut offrir les soins oculaires appropriés pour les besoins élémentaires de réfraction, le traitement des maladies des yeux les plus graves et le choix judicieux des candidats à la chirurgie pour les cataractes et les ptérygions », a-t-il affirmé. « Bien que de la formation supplémentaire soit encore requise dans certains domaines, elle peut être prodiguée localement ou par de futures équipes de soins de la vue en visite. »

Colin in East Timor

À partir de la gauche, Lazaro, un patient, Isha et Colin.

Colin a expliqué que son rôle en tant qu’optométriste de l’équipe était principalement d’encadrer et de former deux employés de soins oculaires – Lazaro (infirmier en soins oculaires et optométriste) et Isha (technicienne des soins oculaires et réfractionniste). Il devait également aider les autres membres de l’équipe de Dili, la capitale du Timor oriental.

« Ce fut un plaisir de travailler en partenariat avec le personnel des soins oculaires timorais; de les encadrer et de les former sur les soins oculaires, la prise en note des antécédents médicaux, le diagnostic et la gestion des maladies; de les aider à améliorer leurs compétences en réfraction et de les encourager à faire évoluer leur profession », a-t-il affirmé. « J’ai constaté une importante croissance de leur savoir et de leurs compétences au cours des cinq dernières années. »

Ils ont travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de chirurgiens du RACS pour le dépistage et la sélection préopératoire des candidats à la chirurgie, de même que pour la préparation de ces candidats. L’équipe du RACS a effectué environ 45 interventions, la majorité pour des cataractes et quelques-unes pour des ptérygions.

L’équipe d’optométristes a examiné environ 201 patients. Bon nombre de ces patients souffraient de maladies des yeux, de cécité ou d’autres problèmes visuels fonctionnels non corrigés par une réfraction de base. Ils ont également offert des évaluations et des examens de la vue pour déceler le diabète et le glaucome.

« Je me souviens tout particulièrement d’un couple de personnes âgées qui avaient marché durant la nuit depuis un village éloigné », raconte Colin. « Le mari avait amené sa femme, aveugle avec des cataractes épaisses, à l’aide d’un bâton pour qu’elle obtienne une chirurgie des cataractes. Il leur a fallu une journée pour se rendre à l’hôpital à pied. Elle a eu une chirurgie le soir même et elle était très contente du résultat le jour suivant. C’était incroyable de les voir! »

Valerio and Lazero

À partir de la gauche, un patient avec Valerio et un autre patient avec Lazero.

Colin a affirmé qu’il était inspirant de voir le Dr Valerio Andrada, chef de clinique de Dili, Lazaro et le reste de l’équipe travailler ensemble.

« Il s’agit de leur programme et de leur avenir », a-t-il déclaré. « C’est génial de les voir se perfectionner et prendre leur avenir en main. »

Photos offertes gracieusement par Colin McKenzie

TOP