Secours aux sinistrés des Philippines

Secours aux sinistrés des Philippines

L’équipe des intervenants bénévoles a examiné 8 106 personnes et distribué 8 083 lunettes à verre unifocal.

« Les centres de soins de la vue de la région ont été complètement détruits. Les gens ne peuvent même pas se procurer de simples lunettes de lecture en ce moment », a signalé le Dr Suraj Upadhyaya, représentant d’Optometry Giving Sight, de ses donateurs et de ses commanditaires auprès de l’équipe d’intervenants bénévoles en cas d’urgence qui s’est rendue aux Philippines vers la fin janvier. « Les gens s’affairaient à se remettre sur pied, à construire leurs maisons et d’autres infrastructures, mais ces tâches sont difficiles à faire sans lunettes. »

Le typhon Yolanda (connu ailleurs dans le monde sous le nom de Haiyan) a été l’une des tempêtes les plus fortes à s’être abattue sur les Philippines au fil des ans, la vitesse du vent ayant atteint plus de 300 km/h et les ondes de tempêtes ayant dépassé les quatre mètres.

Environ 14 millions de personnes ont été touchées par le typhon : 6 183 personnes ont perdu la vie, 27 022 personnes ont été blessées et 1 779 personnes manquent toujours à l’appel. Même si Yolanda s’est affaissé sur les Philippines le 8 novembre 2013, en ce moment, dans la plupart des régions touchées, les besoins humanitaires prioritaires continuent d’être la nourriture, les logements, la reprise des moyens de subsistance et la remise sur pied des services de base.

L’équipe d’intervention en optométrie a été coordonnée par la Dre MarinaRoma-March de la Third World Eye Care Society (TWECS) au Canada. Elle était composée de bénévoles des États-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, des Philippines et du Malawi.

team

Les histoires déchirantes se comptent par milliers. « Bien des patients sont arrivés avec leurs lunettes égratignées ou abîmées, d’autres encore les avaient perdues pendant le typhon », a déclaré le Dr Upadhyaya.
« Une des patientes, Lonna, âgée de 42 ans, a perdu deux enfants pendant la tempête, un âgé de 11 ans et l’autre de quatre ans. Nous lui avons fourni deux paires de lunettes. »

L’équipe s’est mise à l’œuvre malgré l’humidité écrasante, entourée de milliers de personnes affamées, désespérées et sans abris. Elle a distribué des articles de secours et prodigué des soins de la vue gratuitement. Les membres de l’équipe ont été rattachés à l’hôpital de la ville de Tacloban (à environ 360 milles au sud-est de Manille) pendant six jours, et à cet endroit seulement, ils ont servi 3 567 personnes. Ils se sont également rendus à Tanauan et à Basey. Ensemble, 8 106 personnes ont été examinées et 8 083 lunettes à verre unifocal ont été distribuées.

people waiting

Des examens de la vue et des lunettes ont été accordés gratuitement aux enseignants, aux infirmières, aux agents de correction et aux représentants du gouvernement. « Ils se sont présentés à la clinique de la TWECS non pas parce qu’ils ne pouvaient pas se permettre de s’acheter des lunettes, mais parce qu’ils ne pouvaient pas se procurer de lunettes ailleurs pour faire leurs tâches quotidiennes. »

Malgré la douleur et la dévastation, les gens étaient reconnaissants envers les membres de l’équipe d’intervention. Avec beaucoup de dignité, ils enduraient la chaleur, attendaient patiemment, souvent pendant des heures, pour se faire examiner les yeux.

Le Dr Upadhyaya affirme que malgré les difficultés, cette expérience a été valorisante. « Même le jour de notre départ, peu d’écoles, d’hôpitaux, de banques et de marchés étaient ouverts. Il leur faudra des années pour se remettre de cette catastrophe. Les services que nous avons offerts dans les régions touchées par la tempête étaient incomparables. Nous étions tous très fatigués pendant la mission, mais maintenant, nous sommes très satisfaits. Je suis très satisfait de ce que j’ai fait là-bas. Je tiens à remercier Optometry Giving Sight, le World Council of Optometry, le collège Malawi des sciences de la santé, l’université Mzuzu / BHVI et VOSH International d’avoir rendu ce projet possible, ainsi que TWECS pour m’avoir permis de faire partie de son équipe. »

Dr at work

Le Dr Upadhyaya a repris son travail habituel à titre de chargé de cours pour l’école régionale d’optométrie de l’Afrique du Sud à Malawi.

 

 

 

 

All photos courtesy of Third World Eye Care Society (TWECS) and Dr. Suraj Upadhyaya