L’optométrie joue un rôle dans la reconstruction d’Haïti

L’optométrie joue un rôle dans la reconstruction d’Haïti

« C’est un moment merveilleux pour faire partie de la reconstruction de notre pays. »

Optometry Giving Sight fait partie d’une coalition composée du Brien Holden Vision Institute et de VOSH International, organismes qui s’efforcent de jouer un rôle dans la reconstruction d’Haïti en établissant une école d’optométrie à l’Université d’État d’Haïti.

 

Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques. Dans ce pays de dix millions d’habitants, il n’y a que trois optométristes et six ophtalmologistes au sein du secteur public.

 

Par conséquent, plus de 70 pour cent de la population d’Haïti a difficilement accès aux services de soins oculaires, ce qui les empêche, dans une grande mesure, de rompre le cycle de la pauvreté grâce à une meilleure éducation et à de meilleurs emplois.

Haiti hospital construction

Reconstruction de l’hôpital d’Haïti

« Une main-d’œuvre formée est un lien crucial entre les services et les processus nécessaires à la résolution d’un problème », déclare le Dr Dave McPhillips, président de VOSH International. « À Haïti, une intervention stratégique et réussie permettra de réduire, dans une grande mesure, la cécité et la déficience visuelle de millions de personnes dans le besoin. »

L’école d’optométrie fera partie de la faculté de médecine et de pharmacie. Elle sera située sur le nouveau campus national des sciences de la santé en cours de construction (grâce au financement accordé par USAID). 

 

« Même si les travaux de reconstruction d’Haïti sont toujours en cours, nous sommes prêts à aller de l’avant dans les domaines de la santé et des soins de la vue », affirme le DJean-Claude Cadet, doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université d’Haïti. « C’est un moment merveilleux pour faire partie de la reconstruction de notre pays. »

 

Selon des estimations très conservatrices, cette école devrait former 16 étudiants par année. Au cours de leur première année de travail, ces étudiants pourront s’occuper d’au moins 24 000 patients. Puis, chaque année suivante, il y aura au moins 16 autres diplômés, ce qui signifie qu’après le cinquième cycle de diplômés, les nouveaux optométristes pourront soigner 360 000 patients, soit environ 80 fois le nombre de patients actuel.

Clive and Haiti Team

 

Clive Miller et l’équipe d’Haïti

 

« Du point de vue de la rentabilité, nous savons que l’établissement d’un programme d’optométrie dans un pays en développement peut se justifier, du point de vue financier, par la productivité accrue », précise le Dr Luigi Bilotto, directeur du perfectionnement des ressources humaines à l’échelle mondiale au sein du Brien Holden Vision Institute. « Maintenant, pour donner lieu à des soins oculaires durables à Haïti, nous avons besoin de l’aide du secteur des soins de la vue. »

 

 

Notre objectif consiste à accueillir les premiers étudiants du nouveau programme d’optométrie en octobre 2016. Les travaux d’élaboration d’un cursus qui convient à ce nouveau programme sont déjà en cours, et les soins d’optométrie font maintenant partie du régime national de soins de santé d’Haïti.

 

« La coalition, avec le soutien d’Essilor Canada, a promis la somme d'un million de dollars, mais pour aller de l’avant, il nous faut la somme supplémentaire de trois millions de dollars », explique Clive Miller, chef de la direction d’Optometry Giving Sight. « Chaque contribution financière importante s’accompagne d’une reconnaissance particulière qui permet d’apposer le nom du donateur sur des installations, ce qui fait ressortir les incidences d’un don et notre gratitude envers nos donateurs. »

 

   Video

   Download Proposal & Naming opportunities

TOP